Yann Lukas, journaliste à Ouest-France, pose la question de l'éloignement des registres breton et celtique par les auto hammer ftb slots métissages ou expérimentations.
Bleu Iroise Arsenal) diffusé dans le cadre de l'émission Destinations Bretagne sur Tébéo, Ty télé, TVR.L'instrumental Rock Harp sur l'album Back to Breizh joue sur la confusion de la guitare et de la harpe qui alterne avec un son folk acoustique ou de distorsion propre à la guitare électrique.Le disque rappelle des formes acoustiques proches du traditionnel et s'inscrit dans une évolution en spirale avec un côté binaire : l'aspect des racines intériorisées et l'extériorisation par l'électrification.D'une musique de variétés latine fabriquée pour le peuple, il découvre aux États-Unis un phénomène urbain qui est une évolution normale et naturelle de la musique traditionnelle rurale populaire ( blues, country, etc.).Elle pourrait se faire directement relier à l'Europe 146.( «Témoignage d'Alan Stivell», sur forum officiel, spelautomater stena line En «échange» de la participation d'Alan, Kate Bush participe à The Mist of Avalon.19 Erwan Vallerie, Ils sont fous ces Bretons!, Coop Breizh, 2003,. .Plus tard, j'aurais pu rire de certains commentaires pensant que c'était vraiment l'œuvre du «show-biz» si ce n'avait pas été destructeur. .En septembre 2007, parrain de la Breizh Touch à Paris, Alan Stivell reçoit, le jour précédent, des mains de Michel Drucker, le neuvième disque d'or de sa carrière.Il effectue une tournée en Bretagne avec l' Union démocratique bretonne, puis en France ( Printemps de Bourges avec un passage par l' Irlande le temps d'un concert filmé donné au festival Siamsa Cois Laoi de Cork, et enfin à l'étranger (Amérique du Nord, Scandinavie.Cest à chacun de savoir sil veut ou non y appartenir.» 144 Aspiration et revendication d'autonomie modifier modifier le code Pour ce qui est du statut de la Bretagne, Stivell n'est pas pour une indépendance, mais pour une Bretagne autonome ( dévolution du pouvoir ).La musique qu'il compose pour Si j'avais mille ans en 1983 est la base de l'album Legend.Il invite les jeunes Bretons à simprégner de leurs racines, à acquérir une solide culture celtique avant de revisiter la tradition, sans la dénaturer.
Médiatique modifier modifier le code Dès 1967, Alan Stivell multiplie ses interventions médiatiques, dans l'Hexagone comme à l'étranger, surtout dans les îles Britanniques, pour faire en sorte que la musique bretonne soit, à terme, considérée comme parfaitement moderne.
Pour mieux contrôler sa production discographique, il fonde son propre label Keltia III.




Il popularise la Bretagne et sa musique par son travail artistique, mais aussi par celui de la communication et, bien sûr, les grandes tournées internationales.Alan Stivell, Bourdelas 2012,. .Sur le plan culturel, il est métissé de divers apports jusqu'à aujourd'hui, «une sorte de compromis, un intermédiaire entre l'Occident, l'Orient et l'Afrique» 140.Le bagad lui apporte l'exigence de rigueur technique et le souci de perfection dont témoignent ses enregistrements.À la suite d'un attentat au McDonald's de Quévert causant la mort d'une jeune employée, plus de mille personnes dont Alan Stivell se rassemblent à Rennes, le, à l'appel d'un collectif «La Bretagne, c'est la vie» 148.Alan Stivell est un très grand musicien, l'un des plus grands au monde à mon avis, mais il ne sera jamais une grande star parce qu'il ne joue pas le jeu » e 6, 116.À la suite du rejet de la proposition de loi autorisant la ratification de la Charte en octobre 2015, Alan Stivell proteste sur Twitter : «le Sénat s'est officiellement déclaré ennemi des Droits de l'Humain, de l'Unesco, ONU, Conseil de l'Europe, et des bretons, entre.De 2007 à 2011, il conçoit la Telenn Nevez construite par Denis Brevet pour la lutherie, l'électronique installée par Fred Pons de Kopo (piezzos midi) et les demi-tons offerts par Jakez François (Camac).
Cette envie de transmettre et ses engagements transparaissent légèrement dans sa musique et ses textes mais surtout dans ses discours, ses prises de position et ses concerts, bien que certains points demeurent pour lui des ressentis strictement personnels 166.